L'antre du Yéti

Forum philosophique (et survivaliste) PRIVÉ mais accessible à ceux qui ont les pieds sur Terre et la tête dans les nuages.
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» AMÉLIORATION DU FORUM
Sam 16 Sep - 17:40 par Arminius von Teutoburg

» Trabus & Arminius Modos
Ven 15 Sep - 6:18 par Le Yéti

» FORMES ET TYPES DE COUTEAUX
Mar 12 Sep - 13:56 par Arminius von Teutoburg

» LE COUTEAU
Lun 11 Sep - 17:02 par Arminius von Teutoburg

» INDEX ALPHABÉTIQUE
Mar 5 Sep - 5:47 par Le Yéti

» LA SERPE
Sam 2 Sep - 17:50 par Arminius von Teutoburg

» LE CISEAU À BOIS
Sam 2 Sep - 17:43 par Arminius von Teutoburg

» HUMOUR
Lun 28 Aoû - 16:03 par Trabus

» Choix PERSONNEL d'un calibre.
Ven 18 Aoû - 13:46 par Arminius von Teutoburg

» État technique du forum.
Ven 18 Aoû - 12:45 par Arminius von Teutoburg

» Hache : Husqvarna ou Wetterlings ?
Ven 12 Aoû - 8:37 par Arminius von Teutoburg

» Les différentes armes que j'ai testées
Lun 11 Juil - 18:05 par Trabus

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 9 le Sam 14 Fév - 20:24

Partagez | 
 

 TARIÈRES ET MÈCHES À BOIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arminius von Teutoburg

avatar

Messages : 345
Date d'inscription : 27/04/2015
Age : 64
Localisation : Île de France

MessageSujet: TARIÈRES ET MÈCHES À BOIS   Sam 27 Juin - 17:24

Textes et illustrations de l'auteur.

LA TARIÈRE

Il est souvent nécessaire de percer des pièces de bois pour les assembler entre elles. On utilise alors des mèches à bois de différents diamètres.
Elles sont mises en œuvre par deux auxiliaires de perçage, qui sont :

— le vilebrequin ;

— le tourne-à-gauche.


Ce dernier sert surtout pour les mèches de gros diamètre. L’ensemble (tourne-à-gauche plus mèche à bois) prend le nom de tarière.





UTILISATION
Une des extrémités de la mèche à bois est terminée par une pointe de vis, elle sert au positionnement de l’outil. Attention, cette pointe est fragile, ne pas la fausser ou la casser, ce qui mettrait la mèche définitivement hors d’usage. Son autre extrémité, appelée queue, est aménagée pour recevoir un auxiliaire de perçage.
Sur les illustrations, sont représentés plusieurs modèles de ces aménagements. Au moment de l’achat, choisir de préférence le modèle à douille. Le tourne-à-gauche s’y adaptant se trouve facilement et gratuitement dans la nature, il suffit de couper un rondin à la longueur voulue et d’en ajuster le diamètre.

PERÇAGE
La pointe de vis servant au centrage est placée à l’endroit exact où le trou doit être percé. La mèche à bois est alors animée d’un mouvement régulier de rotation par l’intermédiaire de l’auxiliaire. Une pression constante, mais sans excès, est appliquée sur la paume du vilebrequin ou sur les poignées du tourne-à-gauche.
Dans une même pièce la dureté et la densité du bois ne sont pas uniformes sur toute son épaisseur ou son diamètre (bois de cœur ou nœuds). La mèche peut patiner ou se coincer. Les novices ont tendance, dès qu’ils rencontrent une résistance, à donner des à-coups. C’est le meilleur moyen d’abîmer la mèche par bris de la pointe de vis.

Précaution
Une pièce de bois appelée martyr est placée sous celle à percer. Elle
évite à la mèche qui a traversé de s’abîmer sur les cailloux se trouvant dans le sol.

AFFÛTAGE
L’affûtage des mèches est très délicat et demande beaucoup d’expérience. Dans le commerce, pour les gros diamètres, il est fréquent de trouver des mèches à couteaux renversés. Elles sont tout aussi efficaces que celles à couteaux traceurs, mais leur affûtage est plus difficile, la courbure prononcée des couteaux impose de le faire à la queue de rat (lime de section cylindrique). Maintenir la régularité du tranchant dans ces conditions est assez aléatoire pour un débutant.




Et voir première planche.


TRANSPORT
Il faut surtout protéger les pointes, elles risquent de percer le sac à matériel ou la trousse Froissart et sont dangereuses. On utilise des bouchons, des tubes en P. V. C. dont une des extrémités est écrasée ou en forant, à trou borgne, un rondin d’un diamètre légèrement supérieur à celui de la mèche.

Revenir en haut Aller en bas
Pelerin031



Messages : 289
Date d'inscription : 07/12/2014
Age : 63

MessageSujet: Re: TARIÈRES ET MÈCHES À BOIS   Sam 27 Juin - 23:26

A savoir que vous pouvez en trouver pour 2 ou trois euros dans les vides grenier.

Il suffit de les dérouiller puis de les affuter ce qui est très bien expliquer dans la présentation de ARM !

Celles qui ont une petite vis en attaque, vous pouvez refaire le pas avec une petite lime triangulaire.

Juste refaire le fil sans limer trop fort, elle n'est qu'une pointe de centrage améliorée.

Revenir en haut Aller en bas
Le Yéti
Admin
avatar

Messages : 495
Date d'inscription : 07/12/2014
Age : 45
Localisation : Bordeaux.

MessageSujet: Re: TARIÈRES ET MÈCHES À BOIS   Mer 15 Juil - 11:24

Génial !
Merci Arminius, c'est pile-poil ce que je recherchait : l'entretien de la tarière.
J'en ai trois à rattraper ! (Dont une qui semble avoir servi de burin ... Atterré. )

Vénère.


"Le plus difficile n'est pas de savoir mais d'accepter." Moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://antre-yeti.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TARIÈRES ET MÈCHES À BOIS   

Revenir en haut Aller en bas
 
TARIÈRES ET MÈCHES À BOIS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les arcs et les flèches
» Le test de robin des bois !!!!
» Promenons-nous dans les bois...
» travail du bois usé
» Tanoukui,un panda qui a d'la geule (de bois) !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'antre du Yéti :: Section publique. :: Parlons MATOS :: Taillanderie (Couteaux)-
Sauter vers: